Actualités

  • Mélina Col-Angiratos : vainqueur de la coupe de Savoie !

    Catégorie minimes en Badminton...

    > Détails
  • Lutte obligatoire contre la Flavescence dorée

    La flavescence dorée est une grave maladie de la vigne détectée en Savoie en 2000. Afin de faire reculer cette ...

    > Détails
  • Visite de l'EMA par le CAUE et des représentants de la commune de Séez

    Le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement de la Savoie a organisé le 14 mai une visite de l'EMA pour ...

    > Détails
  • Série "Pas de deux" tournée à la Belle Endormie

    Episode 3...

    > Détails
  • Fermeture des agences EDF

  • Service Eau et Assainissement

    Facturation...

    > Détails
  • Lutte contre le frelon asiatique

    Le frelon asiatique, poursuit sa progression sur le territoire Rhône-alpin. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones ...

    > Détails
  • 25 juin 2019 : Changements de fréquences de la TNT

  • Transports scolaires : comment s'inscrire pour 2019-2020 ?

    Du 1er mai au 10 juillet 2019 l'inscription pour le transport scolaire sur le territoire Arlysère doit être réalisé sur ...

    > Détails
  • Campagne de mobilité Arlysère

    Prenez le bus ou louez un vélo : c'est un jeu d'enfant !...

    > Détails
  • Concours 2019 des Maisons Fleuries

    Le concours des maisons fleuries est ouvert pour 2019. ...

    > Détails
  • Arrêtés municipaux

  • Révision du PLU

    Retrouvez le rapport final du commissaire enquêteur sur la révision du PLU ainsi que ses conclusions motivées...

    > Détails
  • Travaux à la décheterie de Gilly sur Isère

    Fermeture du 8 avril au 14 avril 2019...

    > Détails
  • OPAC de la Savoie

    Vous êtes à la recherche d'un logement......

    > Détails
  • Calendrier de la collecte des Déchets 2019

    Le calendrier 2019 de la collecte des déchets ainsi que la fiche de tri des déchets sont disponibles et imprimables ...

    > Détails
  • Vous pouvez sauvez des vies avec le défibrillateur Place Pierre Bonnet

    Nous vous informons qu'un défibrillateur autonome externe a été installé sur la façade du bâtiment de la Mairie Place Pierre ...

    > Détails

NEWSLETTER

Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir notre lettre d’informations

» www.gresy-sur-isere.com » Le village » Histoire

Joséphine VEYRAT, en religion Mère Marie-Félicité

La célébrité du grand poète régionaliste Jean-pierre VEYRAT, enfant de GRESY-sur-ISERE aura laissé dans l'ombre et l'oubli sa sœur Joséphine, sa cadette de cinq ans, une femme exceptionnelle qui aura marqué la vie religieuse de l'Eglise catholique en cette seconde partie du XIXème siècle.

Née à Grésy-sur-Isère en 1815, entrée au pensionnat Saint Joseph de Chambéry en 1826, elle fait le choix, à quinze ans de consacrer sa vie à la religion. Cette décision contraria quelque peu son père qui dans un premier temps la retira de l'institution mais devant sa détermination il finit par donner son accord. Le 3 août 1830 elle revêtit l'habit noir des Sœurs de Saint Joseph comme novice. Elle s'appellera désormais Sœur Marie-Félicité. Dès son noviciat elle est placée à l'école de Chambéry comme maîtresse de classe.  En 1836, elle devient maîtresse des novices prenant ainsi en charge celles qui aspiraient à la vie religieuse. Élue supérieure en 1843, elle exercera cette charge jusqu'à sa mort. L'institution comptait soixante religieuses, quarante ans plus tard elles étaient plus de huit cents. Sous son impulsion, la mission d'enseignement et de soins aux malades dépassera rapidement le cadre du diocèse de Chambéry. La congrégation se développera à l'étranger, en Scandinavie, au Brésil, en Russie. Elle fonda 82 maisons dont 34 en Savoie, 14 dans les pays nordiques, 4 en Italie 7 au Brésil. Les écoles étaient passées de 18 à 73. Les Sœurs de St Joseph géraient aussi 8 hôpitaux et 3 hospices.

Animée d'une foi intense, témoignant d'une autorité et d'un sens de l'organisation exceptionnel, elle fut une figure importante du monde religieux de son époque. Femme de caractère et de conviction elle sut imposer les orientations choisies pour le développement de sa congrégation malgré les réserves ou les oppositions de son évêque. Elle rencontra  à plusieurs reprises le pape lors de ses voyages à Rome. Elle contribua à la levée par le roi Victor Emmanuel de la mesure de bannissement et au retour en Savoie de son frère avec lequel elle entretenait une relation privilégiée.

Elle fut à l'origine de l'implantation en 1867, de la Maison des Sœurs de St Joseph qui s'installa à Grésy-sur-Isère, à la Bacholette, rue de Longeraie. Cette petite communauté dont les sœurs vivaient de leur travail, partageant leur temps entre la prière, l'aide et les soins aux plus démunis et l'éducation des filles marqua fortement l'histoire du village.

À l'origine elle abritait une école de filles puis plus tard une école ménagère. Le patronage rassemblait les enfants et les jeunes filles pour des activités récréatives et culturelles (théâtre, chorale des Edelweiss). Activités qui avaient lieu dans la salle Jeanne d'Arc aujourd'hui atelier municipal.

L'accueil de femmes âgées ou de pensionnaires l'été, l'hébergement temporaire de petites orphelines, les soins aux malades, toutes ces activités témoignaient d'un dévouement remarquable au service des plus humbles. La maison fut fermée en 1967.

La vaste demeure, rachetée par un particulier, fut démolie en 1988. Seuls subsistent encore un petit bâtiment annexe, un oratoire dans le parc et le souvenir de Sœur Pauline, de Sœur Thérèse ou de Sœur Casimir la cuisinière,  dernières occupantes d'un lieu que Joséphine Veyrat, Mère Marie Félicité connaissait et appréciait tout particulièrement.

Galerie photos